Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUBIESABEL

Alisabel contre le "jetable"

 

Alisabel : 1/ Sopalin : 0

 

Alisabel : 1/ Coton à démaquiller : exterminé !!!

 

la petite salle de bains dans la prairie est équipée de carrés à démaquiller lavables 100% recup.

Alisabel:1/ bougies chauffe plat : virées !!! voir ici


Et il y en a qui vont encore plus loin ici

 

 

128  idées pour jouer sans jouets : les mamans de ce blog ont fait une liste participative ici

 

 

 

POUR M'ECRIRE
c'est là


  Merci de relire le communiqué Yourte Attack ici 

 

En ce moment Alisabel teste :

 

le shampooing au savon noir

 

le "no diaper women" (depuis 1 an) 


Tous les tests d'Alisabel depuis la naissance du blog

sont

 


  Tout savoir sur les yourtes, c'est là :

Les brèves de la prairie :

 

Une chèvre enceinte

2 poules qui couvent

ça sent le renouveau :-)


J'ai pris mon premier cours

de tronçonneuse

 

ça travaille dur dans la future prairie

encore besoin de journées de 48 h

pour pouvoir tout faire..

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Des livres qui parlent de ce dont je parle

 

" Accoucher en sécurité" Sophie Gamelin-Lavois  édition vivez soleil 

 

"L'hygiène naturelle de l'enfant " Sandrine Monrocher Zaffarano , la vie sans couches, éditions Jouvence

 

" Sans couches , c'est la liberté" Ingrid Bauer,  éditions Instant Present , un trés bon livre si vous voulez pratiquer l'HNI .

 

"L'hygiène naturelle infantile " Carine Phung éditions souffle d'or.

 

"Le Concept CONTINUUM" Jean Leidloff , éditions ambre ; Attention ça secoue ...

 

"Apprendre à lire en famille" Marlène Martin éditions instant présent

 

" les 5 dimensions de la sexualité féminine" Danièle Starenkyj editions Orion

 

 

 


 


 

 
Bienvenue sur Biboudavril
vous êtes invités à prendre ici ce qui vous plait, et à laisser le reste
Attention : blogueuse chroniquement débordée !!!
Tous les commentaires sont lus et appréciés

Je parviens, chaque année au mois d'août, à vider ma boite mail.

Si vous attendez une réponse, elle devrait bientôt arriver


*****************************************************************************************************
IL Y A DEPANURGISEE(S) SUR CE BLOG





ET TOUJOURS ...

Le Biboudemars et la Biboudavril
ont grandi sans couches

Plus d'infos sur l'Hygiène Naturelle Infantile.


 
 



LEXIQUE DES MOTS UTILES POUR COMPRENDRE CE BLOG

 

DEPANURGISATION :

 

 

Neologisme cazaletien.référence au célebre mouton de Panurge , qui fait ce que fait le troupeau sans se poser plus de questions.

 

Action de se nettoyer le cerveau des idées reçues et convictions qui ne nous seraient pas personnelles .

 

nettoyants recommandés : le doute , l'esprit critique , l'information .

 

Certes nous ne sommes pas des moutons , mais nous subissons tout de meme des pressions visant à nous y assimiler. La dépanurgisation est donc à effectuer de façon régulière , en cure plusieurs fois par an.

 

"capillo- tracté" :façon hexagonale et trés snob de dire tiré par les cheveux . J'adore :-))


 

"apanivore"

neologisme inspiré de " capillo tracté"
signifie "ça ne mange pas de pain".

"SNU"
: ou SNUG, Syndrome du Neurone Unique de Grossesse.
Affection particulièrement comique et un peu handicapante
qui touche les femmes durant leur grossesse et un peu après.
En gros c'est quand les hormones amènent du vent dans le
cerveau ...

"Petite maison dans la prairietesque":
expression ironique visant à qualifier ce qui relève
d'un mode de vie proche de celui de Caroline Ingalls, ou du moins de
l'idée que l'on s'en fait.
 

 

 

 

 


29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 07:06
Marcel continue encore et toujours à frapper fort, y compris dans le cabinet d'échographie que je fréquente. Je parle du célèbre et inénarrable Marcel RUFO, pédo-psychiatre de son état, spécialisé dans les troubles de l'adolescence, mais qui la ramène tout de même sur d'autres sujets, notamment la petite enfance.

Ce pauvre Marcel, donc, nous a pondu un autre petit bijou de son cru pour mettre en garde les parents contre la présence des enfants lors de l'échographie du bébé à venir.
 Et le bougre n'y va pas avec le dos de la cuillère puisqu'il brandit dans son texte l'épouvantail de l'inceste, arme fatale s'il en est, qu'il ne rechigne jamais à utiliser pour faire passer ses idées.
Je ne reprendrais pas ici les propos brillamment commentés et analysés par Pascale
Juste pour rappel il s'agit du psy qui a estimé que l'allaitement ne devait pas durer au déla de 3 mois, et qui déclarait signaler comme abus sexuel tout allaitement au dela de 2 ans. Pas net le type, n'est ce pas ?

Il y a beaucoup à dire sur la vision étriquée et déformée  qu'a le bonhomme, et surtout sur sa crédibilité : ce type est consultant chez un grand fabricant de lait infantile et ne s'en cache pas. Lui demander son avis sur l'allaitement revient à demander au pdg de Total des conseils pour cesser d'utiliser sa voiture. Qu'on le sollicite pour l'ouvrir sur ce sujet me laisse pantoise. Mais qu'en plus il accepte , ça me renverse !!
Si j'avais mauvais esprit, (je dis bien si !) j'irais peut être jusqu'à suggérer que le psy en question prépare dès aujourdhui, par des avis et des recommandations abscons, le remplissage de sa salle d'attente de demain...

Soyons clairs : inviter un biboudemars en pleine forme à une écho de contrôle ne serait pas l'idée du siècle. Mais pour autant  ce n'est pas le cas de tous les enfants, loin de là. Et il me semble que les parents sont à même de juger si leurs enfants sont aptes à vivre avec eux ce
moment privilégié.Leur choix me parait souverain dans cette affaire là.

Que des médecins échographes souhaient préserver leur conditions de travail, et par là leur nécessaire concentration dans l'exercice de leur fonction,je ne le conteste pas. Mais autant annoncer la couleur tout de suite et demander à ce que les enfants trop remuants soient laissés ailleurs.

Par contre revendiquer comme justification à ce besoin les théories capillo tractées d'un pauvre gars tracassé par l'inceste, fut il célèbre, me parait totalement déplacé. Et soit dit en passant, à 120€ l'écho morpho,  l'entièreté de la décision des parents dans ce domaine devrait être comprise dans le prix !

Quoiqu'il en soit à mon retour de la dernière écho, j'avais négligemment laissé trainer sur la table basse les photos de l'écho. Le biboudemars n'a pas manqué de les examiner de son regard incestueux (hou ! pas bien !), et fasciné de découvrir le visage de son futur frère ou soeur, m'a appelée pour me faire part de ses impressions : " bébé ; bébé, petit ". Là c'est sûr, il est traumatisé le pauvre gosse !!!



Faites vous votre idée : 


 Par le célèbre pédopsychiatre Marcel Rufo.
 
A mes yeux, l'échographie est le premier instrument du malheur dans une vie d'aîné.
   
 Si jusqu'àlors, il pouvait toujours espérer que sa mère ne soit pas enceinte, maintenant qu'il en a la preuve, il est en proie à l'inquiétude, voire au désarroi!
 
 A cet égard, les enfants qui vivent les situations les plus perturbantes sont ceux qui sont conviés à assister à l'examen échographique de leur mère. Cette initiative touche à l'impudeur car la grossesse appartient à la mère et, pour moi, la participation physique de l'enfant à cet acte médical peut être interprétée comme incestueuse.
 
 Elle peut aussi placer les parents dans une position délicate si l'échographie révèle une anomalie: que dire à l'enfant qui assiste à l'examen? que faire? l'écarter précipitamment? quelle que soit la décision, son anxiété sera considérable.
 
 Les enfants lors de l'examen échographique expriment souvent leur trouble: ils sont grimaçants, leurs propos traduisent l'impression de laideur qu'ils éprouvent face à ce spectacle.
 
 Ils ressentent presque tous une certaine horreur à voir l'intérieur du ventre de leur mère, là d'où ils viennent.
 
  De ce fait, la présence des enfants lors de l'échographie de leur mère n'est pas souhaitable.

Partager cet article

Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article

commentaires

Lucie 30/06/2009 13:48

Apparement je fréquante le même centre ! Ce texte m'a vraiment choquée moi aussi, surtout dans ce lieu là où les futurs AAD sont acceuillis sans jugement.J'en conclu aussi que la Françoise qui t'a accoucher et la même qui me suis. Merci d'autant plus pour ton récit !

Stéphanie 20/02/2009 14:46

Tout à fait d'accord avec toi Ali .Et pour étayer un peu ma pensée,pour ma part,je pense qu'une grossesse est un évènement familial  et qu'il ne concerne pas uniquement les parents et peu importe si cette grossesse est menée  à terme ou pas.(dans mon cas,mes enfants ont été tous concerné  et m'ont soutenus lors de mes 2 fausses couches.pour moi les non dits sont encore pire ,les enfants ressentent tout,pas la peine de leur mentir )la grossesse,l'écho....un acte intimement parental uniquement ,quel idée triste pour moi et les enfants ne sont ils pas concernés par ce nouveau né qui va arriver?Pour un  tout petit c'est parfois  différent mais pour les"plus grands" ,quel joie de suivre l 'évolution d'une  grossesse,d'apprendre semaine après semaine comment se forme le bébé ,de voir une écho et de découvrir tout comme nous dans la joie  le petit frère ou la petite soeur.je ne vois vraiment pas  en quoi cela pose problème.Les arguments énoncés m'ont l'air d'un autre temps...est-ce  qu'ils seraient traumatisés s'ils nous accompagnaient à une écho du coeur? C'est trop facile de tout ramener au côté incestueux et intime des parents parce que cela  concerne la sphère sexuelle...comme tu dis ,c'est probablement pour que les médecins aient la paix en faisant leur écho,ils ont besoin de concentration,ce que je comprends parfaitement si l'enfant est turbulent...mais qu'ils le fassent savoir autrement!et que dire encore de ces enfants qui veulent assister à l'accouchement  à la maison jamais ces futurs adultes ne voudront d'enfants ,c'est sûr tellement le traumatisme serait grand;tu ne trouve pas?Bises et tiens bon pour tes dernières semaines

alisabel 23/02/2009 10:05


C'est trés intéressant ce que tu dis Stéphanie. En effet pourquoi considérer la grossesse comme appartenant uniquement aux parents ? Puis de là qualifier d'incestueuse
toute implication des autres enfants etc... Les enfants ressentent tout c'est vrai, et les faire participer aux belles choses de la vie, comme aux moins belles comme tes fausses couches, c'est
respecter leur sensibilité et leur intelligence, et les élever, au sens propre du terme, en leur permettant de vivre ces évenements en ayant connaissance des émotions de leurs proches.  Je
trouve ça plutôt censé...

Bisous et merci de tes encouragements


psyblog 16/02/2009 11:56








Si je peux me permettre...
A titre personnel : Quatre enfants... A une époque où l'échographie était déjà pratiquée, je n'ai jamais emmené mes enfants assister, être avec nous, pour les échographies concernant les grossesses suivantes de mon épouse. Pourquoi ? La question ne s'est même pas posée, en tout cas nous ne nous la sommes pas posée. Et si je devais y répondre aujourd'hui, c'est parce que l'attente d'un petit nous semblait sans doute une histoire de parents... Parce que l'échographie peut peut-être être vécue comme un moment d'intimité qui ne regarde que les parents, du moins l'avons-nous vécu ainsi...
A titre professionnel... Que certains enfants puissent être au mieux émus, voire choqués, voire même perturbés par la vision de «l'intérieur de leur mère» comme le dit Rufo, me semble être une évidence... Que certains enfants puissent se sentir gènés de pénétrer de fait dans l'intimité parentale, aussi... Mais assimiler cela à une relation incestueuse me paraît quelque peu exagéré. Même si l'entrée, de fait, de l'enfant dans la sphère parentale privée me paraît effectivment d'ordre incestuel. C'est une histoire de distance...
L'interrogation qui est la mienne est cependant celle-ci : Pourquoi mêler notre ou nos enfants à ce qui est de l'ordre parental ? Je passe une partie de mon temps à dire à des parents que ce sont eux les parents, et que ce qui concerne leur vie de parents n'a pas à systématiquement être mis sur la place familiale. Demande-t-on à un ainé s'il «veut» un petit frère ou une petite soeur ? Malheureusement oui... et bien des parents (oui, oui) se conforment au désir ou au non-désir de leur enfant. Alors que le désir d'enfant devrait, je pense, n'être que le désir des parents !
Je ne sais trop que penser de la présence d'enfants à l'échographie de leur mère... J'en pense cependant que la réaction de l'enfant et son vécu face à cette échographie sont sans aucun doute intimement liés à la manière dont lui sont présentées les choses... Ceci dit, je reste perplexe à la présence de l'enfant à un acte intimement parental et au désir des parents quant à la présence de leur enfant... Il s'agirait de quoi ? De faire découvrir les choses à l'enfant ? De réparer une espèce de culpabilité ressentie de lui coller un petit frère ? De vivre à plusieurs ce qui demande peut-être à être vécu à deux ? De calmer certaines angoisses parentales en amenant l'enfant à vivre l'attente et la joie d'une grossesse ?
Vous l'avez compris, et je le comprends moi-même en réfléchissant à cela : Finalement, je crois que je ne suis pas très pour la présence de l'enfant à l'échographie maternelle...

alisabel 18/02/2009 03:21


Tout est une question de point de vue, et de façon de considérer la grossesse, soit comme un évènement familial, soit comme une affaire de couple. Les deux options
sont pour moi tout aussi respectables, et encore une fois l'âge des aînés et leur maturité est à prendre en compte dans la façon dont on appréhende l'évenement. Je connais des familles où l'arrivée
du nouveau bébé est une fête, et où les ainés assistent avec curiosité et la même émotion que les parents aux échos. 
Tenir des propos aussi peu nuancés sur ce que doit ressentir l'ainé durant l'écho me parait complètement déplacé et hors de la réalité. De plus qu'un cabinet d'échographie les reprenne à son compte
est tout aussi navrant.


Maïpi 05/02/2009 09:47

Il a été traumatisé ce monsieur ? non pas enfant (y'avait peu ou pas d'échos à cette époque) mais en tant que père, non ?Non parceque mon aînée a assisté à l'une des échos de chacun de ses frères et soeurs (3 en tout, la pauvre, 3 fois rtaumatisée !)... à sa demande ! Certes l'examen commence toujours avec seulement nous et le docteur, ma fille restant un petit moment dans le bureau du docteur avec un crayon et une feuille de papier (à faire un dessin pour ledit docteur bien sûr, jamais pour moi, ouin !) le temps de s'assurer que tout va bien et que rien de choquant pourra être visible pour elle, et surtout que le bébé est vivant... ça dure quelques minutes et ensuite son papa va la chercher pendant que le médecin commence tranquillement ses mesures. Ca s'est tellement bien passé qu'elle en a redemandé à chaque fois, que sa soeur a assisté à l'une des échos du petit dernier et que le fiston en afait de même une fois pour le dernier né. Jamais les 3 enfants ensemble dans le cabinet, faut pas pousser, ce sont pas des statues et le toubib il a un boulot aigû à faire.Bonle truc c'est qu'au mieux j'ai 3 échos par grossesse,le plus souvent qu'une seule.. alors bon, ils sont jaloux entre eux du coup !!!ah et pour préparer à ce qu'ils verront, le livre "naître" ou le webavec quelues images sélectrionnées c'est bien non ?Alors MArcel, plutpot que de dire faut pas le faire, ne vaudrait-il pas mieux expliquer comment le faire au mieux et les astuces pour éviter les écueils...Marcel, comme d'hab, je te hais.Mais j'ai surtout beaucoup de pitié pour toi...

alisabel 08/02/2009 03:56


Voui je crois que ce pauvre garçon est plus à plaindre qu'autre chose !!

Mais après tout , tout ce qu'on lui demande, c'est de la boucler à présent ....


Angèle 01/02/2009 21:59

Alix présidente, Alix présidente !!!!!Bravo !:D

Articles Récents