Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUBIESABEL

Alisabel contre le "jetable"

 

Alisabel : 1/ Sopalin : 0

 

Alisabel : 1/ Coton à démaquiller : exterminé !!!

 

la petite salle de bains dans la prairie est équipée de carrés à démaquiller lavables 100% recup.

Alisabel:1/ bougies chauffe plat : virées !!! voir ici


Et il y en a qui vont encore plus loin ici

 

 

128  idées pour jouer sans jouets : les mamans de ce blog ont fait une liste participative ici

 

 

 

POUR M'ECRIRE
c'est là


  Merci de relire le communiqué Yourte Attack ici 

 

En ce moment Alisabel teste :

 

le shampooing au savon noir

 

le "no diaper women" (depuis 1 an) 


Tous les tests d'Alisabel depuis la naissance du blog

sont

 


  Tout savoir sur les yourtes, c'est là :

Les brèves de la prairie :

 

Une chèvre enceinte

2 poules qui couvent

ça sent le renouveau :-)


J'ai pris mon premier cours

de tronçonneuse

 

ça travaille dur dans la future prairie

encore besoin de journées de 48 h

pour pouvoir tout faire..

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Des livres qui parlent de ce dont je parle

 

" Accoucher en sécurité" Sophie Gamelin-Lavois  édition vivez soleil 

 

"L'hygiène naturelle de l'enfant " Sandrine Monrocher Zaffarano , la vie sans couches, éditions Jouvence

 

" Sans couches , c'est la liberté" Ingrid Bauer,  éditions Instant Present , un trés bon livre si vous voulez pratiquer l'HNI .

 

"L'hygiène naturelle infantile " Carine Phung éditions souffle d'or.

 

"Le Concept CONTINUUM" Jean Leidloff , éditions ambre ; Attention ça secoue ...

 

"Apprendre à lire en famille" Marlène Martin éditions instant présent

 

" les 5 dimensions de la sexualité féminine" Danièle Starenkyj editions Orion

 

 

 


 


 

 
Bienvenue sur Biboudavril
vous êtes invités à prendre ici ce qui vous plait, et à laisser le reste
Attention : blogueuse chroniquement débordée !!!
Tous les commentaires sont lus et appréciés

Je parviens, chaque année au mois d'août, à vider ma boite mail.

Si vous attendez une réponse, elle devrait bientôt arriver


*****************************************************************************************************
IL Y A DEPANURGISEE(S) SUR CE BLOG





ET TOUJOURS ...

Le Biboudemars et la Biboudavril
ont grandi sans couches

Plus d'infos sur l'Hygiène Naturelle Infantile.


 
 



LEXIQUE DES MOTS UTILES POUR COMPRENDRE CE BLOG

 

DEPANURGISATION :

 

 

Neologisme cazaletien.référence au célebre mouton de Panurge , qui fait ce que fait le troupeau sans se poser plus de questions.

 

Action de se nettoyer le cerveau des idées reçues et convictions qui ne nous seraient pas personnelles .

 

nettoyants recommandés : le doute , l'esprit critique , l'information .

 

Certes nous ne sommes pas des moutons , mais nous subissons tout de meme des pressions visant à nous y assimiler. La dépanurgisation est donc à effectuer de façon régulière , en cure plusieurs fois par an.

 

"capillo- tracté" :façon hexagonale et trés snob de dire tiré par les cheveux . J'adore :-))


 

"apanivore"

neologisme inspiré de " capillo tracté"
signifie "ça ne mange pas de pain".

"SNU"
: ou SNUG, Syndrome du Neurone Unique de Grossesse.
Affection particulièrement comique et un peu handicapante
qui touche les femmes durant leur grossesse et un peu après.
En gros c'est quand les hormones amènent du vent dans le
cerveau ...

"Petite maison dans la prairietesque":
expression ironique visant à qualifier ce qui relève
d'un mode de vie proche de celui de Caroline Ingalls, ou du moins de
l'idée que l'on s'en fait.
 

 

 

 

 


8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 23:02
Dites moi si je me trompe, mais Il m'a semblé ressentir chez vous une certaine impatience quand à la venue du nouveau bébé dans la prairie, non ?

Voici donc où nous en sommes :


Le 27 mars dernier nous fêtions donc les troizans du biboudemars, et la fin de notre période de risque de prématurité, puisque nous atteignions les 37 semaines, ce qui rendait possible un accouchement à la maison.  Cette joyeuse journée étant achevée, le poisson était attendu assez rapidement.

Quelle erreur ! 
Contre toute attente ce bébé ne s'est pas précipité vers la sortie ainsi qu'il menaçait de le faire depuis 8 semaines.
Il a même exprimé de façon claire (et douloureuse pour sa mère) son refus de se conformer aux attentes de son entourage qui voulait le voir naitre. Que ce soit une hésitation tardive sur la meilleure présentation à choisir, ou l'expression in utéro d'un esprit rebelle et contestataire, le biboudavril a décidé, comme ça, une nuit; de se mettre subitement  en transverse. 
Il est à noter que cette manifestation précoce de contestation a reçu en écho une belle solidarité chez son grand frère, qui durant ce temps a décidé de dormir en travers du lit.  Il y a des phénomènes qu'il vaut mieux renoncer à comprendre....

2 jours et quelques litres de tisane de feuilles de framboisier plus tard, le biboudavril acceptait enfin de se remettre en céphalique, ce qui me laissait espérer une délivrance rapide.

Nouvelle erreur : cela va faire plus d' une semaine que j'ai des contractions régulières et douloureuses chaque nuit, sans pour autant que le travail ne démarre véritablement.
Je suis trés fatiguée vous vous en doutez,  mon ventre est énorme et comme le bébé est trés bas, j'ai désormais une démarche de cow boy qui n'ajoute rien à ma séduction naturelle. La compression due au poids de mon utérus, ajoutée au bains chauds que je prends pour soulager mes contractions, finissent par me donner de l'oedeme, je suis donc dotée en plus de ça, de pieds de vieille !

Bref, le temps est long dans la prairie. Cette grossesse  était déja ma plus pénible, elle est maintenant la plus longue, et me met face à mes choix de naissance respectée.
 Pour l'instant je refuse toute manoeuvre de déclenchement "naturel" , pour peu que l'on puisse considérer comme naturel de pousser un bébé à sortir.  Car je considère que cette longue période d'attente peut faire partie d'un processus de maturation propre au bébé, dont je ne me sens pas le droit de le priver. C'est là que rester fidèle à mes convictions devient un défi. Dans le cadre d'un suivi classique je me serais déja pointée en maternité, indiquant que j'avais des contractions toutes les 5 minutes, on m'aurait perfusée et j'aurais déja mon bébé dans les bras (et accessoirement je serais en train de dormir au lieu de blogger en contractant ) .
Pour l'instant je parviens  le plus souvent à conserver une attitude positive d'acceptation. Mais aller jusqu'au bout de ma logique me demande beaucoup de sagesse, et face à la fatigue et à la souffrance physique il n'est pas évident de tenir.

Quoiqu'il en soit tout est prêt pour l'arrivée du troisième enfant de la prairie. Le zébulhamac gentiment prêté par la famille d'hiver est accroché près de l'atelier, le panier rassemblant tout le matériel utile à une naissance à domicile  est à ma disposition près de mon lit.  La maison a été préparée, rangée, dépouillée de son superflu durant ces derniers mois.  Et j'ai terminé ce jour la couverture tricotée du biboudavril.


Totale confiance :

c'est dans cet état d'esprit que je me prépare à cette troisième naissance, la seconde à domicile.  Même si j'ai eu il y a quelques temps des appréhensions irrationnelles concernant la douleur, vite évaporées. Savoir que mon corps a pu mettre au monde par deux fois un beau bébé par voie basse me rassure. Et le fait d'avoir déja fait naitre un bébé de 3 kg 500 en siège décomplété devant la cheminée me procure un sentiment de puissance en tant que femme et mère. J'ai totalement confiance en moi et en mon corps, je sais que tout se passera bien tant que je serais à l'écoute et que je respecterais ce qu'il me dicte.  Cette fois ci en principe le bébé devrait sortir par la tête (mais sait on jamais ?ce bébé là aussi semble avoir beaucoup d'humour) la délivrance s'annonce donc plus douce et facile.  J'ai totalement confiance en moi et en mon bébé.

Be my doula

Lors de mon dernier accouchement j'ai regretté de ne pas avoir fait appel à une doula . En l'absence du père (présent dans la maison mais pas avec moi dans cette aventure) il m'a vraiment manqué quelqu'un pour m'assister sur le plan pratique et me soutenir moralement. La sage femme a été exemplaire mais plus occupée à suivre médicalement cette naissance particulière, elle n'avait pas trop latitude à me tenir la main ou m'encourager dans ma phase de déséspérance.
Bien que je respecte totalement le métier et la formation de doula, que je trouve tout à fait nécessaire, je n'avais pas envie de faire appel à une professionnelle, même parfaitement formée et expérimentée.  Pour cette naissance je  ressens davantage le besoin d'être chaleureusement entourée dans une relation affective, plutôt que de me reposer sur le professionnalisme d'une quasi inconnue . En gros je veux être accompagnée par quelqun qui m'aime. 
Plusieurs se sont portées volontaires : une Yaya, une maman d'hiver, et cette semaine c'est une SaInt Glée qui est venue me rejoindre avec toute sa famille.


Lâcher prise


finalement c'est peut être à ça que tout ceci doit me mener : accepter que les évènements se déroulent de façon totalement fantaisiste par rapport aux prévisions. Et s'adapter le moment venu. Je ne sais pas combien de temps encore je peux endurer cette grossesse qui semble sans fin alors que je ne suis même pas en dépassement de terme, je ne sais même pas répondre à cette simple question : comment vas tu reconnaitre que tu commences à accoucher alors que tu as des contractions tout le temps ?
Tout ce que je peux dire est qu'on verra bien comment ça se passe.

Allez donc les gens, on respire, on calme son impatience, et on attend....


Merci à tout le monde pour vos chaleureux  messages d'encouragements.













Partager cet article

Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article

commentaires

kao 13/04/2009 22:26

Je penseà toi tous les jours.Une belle naissance, très, très vite...

alisabel 14/04/2009 20:56


Un grand grand merci à toutes !
pas l'énergie pour répondre à tous les commentaires, mais sachez qu'ils me touchent tous .

Merci de votre soutien et j'espère ne pas vous faire languir trop longtemps. 

bises.


clersev 13/04/2009 22:01

Je guette, je guette chaque jour l'annonce de la naissance de ce "vrai" biboudavril, de la délivrance de la maman si éprouvée.Je souhaite que la rencontre se fasse au plus vite, et surtout au mieux. Si une doula non professionnelle mais pleine d'amour est là, sûr que tout se passera bien. Je le souhaite en tous cas vivement.une lectrice assidue mais peu bavarde.

Albe 12/04/2009 21:31

Bon ben voilà, moi aussi je suis dans un suspens virtuel un peu étrange ... Et moi aussi je me remémore deux naissances après terme, avec les coups de fil pendant un mois, et rien à annoncer à part l'attente ... Je te souhaite une belle rencontre et plein de bonheurs.

Marie 11/04/2009 20:10

Je te trouve vraiment formidable. C'est vrai, il n'est pas toujours facile d'être dépanurgisée, on passe la plupart du temps pour une extra-terrestre, voire une barge (soupir). Bon courage pour ton accouchement. Et bisous à Achille.

delphine 11/04/2009 09:19

depanurgisee assidue mais anonyme, a l exception d un mail d emotion le jour ou j ai decouvert ce blog, je tenais a mon tour a dire mon admiration... c est beau de savoir qui on est et d etre sure de ses choix. l acceptation est la chose la plus difficile et la plus gratifiante a la fois. je t embrasse.une maman qui a aussi attendu tres longtemps, terme + 4 jours pour le premier et + 5 pour la deuxieme. Et sans declenchement, merci a mon super doc!

Articles Récents