Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUBIESABEL

Alisabel contre le "jetable"

 

Alisabel : 1/ Sopalin : 0

 

Alisabel : 1/ Coton à démaquiller : exterminé !!!

 

la petite salle de bains dans la prairie est équipée de carrés à démaquiller lavables 100% recup.

Alisabel:1/ bougies chauffe plat : virées !!! voir ici


Et il y en a qui vont encore plus loin ici

 

 

128  idées pour jouer sans jouets : les mamans de ce blog ont fait une liste participative ici

 

 

 

POUR M'ECRIRE
c'est là


  Merci de relire le communiqué Yourte Attack ici 

 

En ce moment Alisabel teste :

 

le shampooing au savon noir

 

le "no diaper women" (depuis 1 an) 


Tous les tests d'Alisabel depuis la naissance du blog

sont

 


  Tout savoir sur les yourtes, c'est là :

Les brèves de la prairie :

 

Une chèvre enceinte

2 poules qui couvent

ça sent le renouveau :-)


J'ai pris mon premier cours

de tronçonneuse

 

ça travaille dur dans la future prairie

encore besoin de journées de 48 h

pour pouvoir tout faire..

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Des livres qui parlent de ce dont je parle

 

" Accoucher en sécurité" Sophie Gamelin-Lavois  édition vivez soleil 

 

"L'hygiène naturelle de l'enfant " Sandrine Monrocher Zaffarano , la vie sans couches, éditions Jouvence

 

" Sans couches , c'est la liberté" Ingrid Bauer,  éditions Instant Present , un trés bon livre si vous voulez pratiquer l'HNI .

 

"L'hygiène naturelle infantile " Carine Phung éditions souffle d'or.

 

"Le Concept CONTINUUM" Jean Leidloff , éditions ambre ; Attention ça secoue ...

 

"Apprendre à lire en famille" Marlène Martin éditions instant présent

 

" les 5 dimensions de la sexualité féminine" Danièle Starenkyj editions Orion

 

 

 


 


 

 
Bienvenue sur Biboudavril
vous êtes invités à prendre ici ce qui vous plait, et à laisser le reste
Attention : blogueuse chroniquement débordée !!!
Tous les commentaires sont lus et appréciés

Je parviens, chaque année au mois d'août, à vider ma boite mail.

Si vous attendez une réponse, elle devrait bientôt arriver


*****************************************************************************************************
IL Y A DEPANURGISEE(S) SUR CE BLOG





ET TOUJOURS ...

Le Biboudemars et la Biboudavril
ont grandi sans couches

Plus d'infos sur l'Hygiène Naturelle Infantile.


 
 



LEXIQUE DES MOTS UTILES POUR COMPRENDRE CE BLOG

 

DEPANURGISATION :

 

 

Neologisme cazaletien.référence au célebre mouton de Panurge , qui fait ce que fait le troupeau sans se poser plus de questions.

 

Action de se nettoyer le cerveau des idées reçues et convictions qui ne nous seraient pas personnelles .

 

nettoyants recommandés : le doute , l'esprit critique , l'information .

 

Certes nous ne sommes pas des moutons , mais nous subissons tout de meme des pressions visant à nous y assimiler. La dépanurgisation est donc à effectuer de façon régulière , en cure plusieurs fois par an.

 

"capillo- tracté" :façon hexagonale et trés snob de dire tiré par les cheveux . J'adore :-))


 

"apanivore"

neologisme inspiré de " capillo tracté"
signifie "ça ne mange pas de pain".

"SNU"
: ou SNUG, Syndrome du Neurone Unique de Grossesse.
Affection particulièrement comique et un peu handicapante
qui touche les femmes durant leur grossesse et un peu après.
En gros c'est quand les hormones amènent du vent dans le
cerveau ...

"Petite maison dans la prairietesque":
expression ironique visant à qualifier ce qui relève
d'un mode de vie proche de celui de Caroline Ingalls, ou du moins de
l'idée que l'on s'en fait.
 

 

 

 

 


9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 21:31





Je ne sais pas qui a eu un jour l'idée de dire que les père avaient autant de droits que les mères sur les jeunes enfants , mais cette personne a du faire preuve d'un peu trop d'angélisme .

Bien sûr qu'en cas de séparation du couple, certains pères , aimants et investis dans leur relation avec leurs enfants , ont envie de conserver des liens forts . Mais cessons de rêver : ce n'est pas la majorité !!!!

Et pour protéger ce petit nombres de pères là d'eventuelles mères mal intentionnées qui voudraient  les priver de leurs enfants, et bien on lèse la majorité  !! comme d'hab !!

La loi et la jurisprudence françaises mettent entre les mains des hommes une arme formidable pour se venger de leurs compagnes : l'égalité des droits face à l'enfant , souvent déguisée en "droit de l'enfant ".

Et des "ex" mauvais et méchants je peux vous dire qu'il y en a , je l'ai vécu , et vous avez sûrement dans votre entourage une histoire qui s'est mal finie entre 2 personnes.
Et quand il y a des enfants au milieu c'est terrible. Et dans ces cas là c'est trop facile de toucher la femme là où ça fait mal : son sentiment maternel , l'amour de ses enfants. Les enfants deviennent des armes pour nuire à l'autre , on les manipule , on les prive de leur stabilité, de leur sécurité, on tue en eux une part de leur enfance, et en plus on leur dit que c'est pour leur bien .



Mais il est où l'interêt de l'enfant lorsqu'un père se permet d'enlever à sa mère un bébé allaité de 13 mois pour une durée de 6 jours ? Il est où le bien pour l'enfant de voir sa mère calomniée , soupçonnée , et trainée devant les tribunaux sous des accusations diverse de maltraitance ou autre ? Et quand elle a un maternage hors norme , c'est trop facile !!! les institutions qui bossent avec la justice ne demandent qu'à faire appliquer la "norme"  .... Même la police ne veut pas s'en mêler lorsqu'il y  non présentation d'enfant , on aimerait la même clémence lorsqu'on dépasse d'1 kmh la vitesse autorisée en rase campagne !!!

Ces pères là osent travestir en "amour paternel" un sentiment qui n'est que de la haine, causée par une blessure d'orgueil et d'amour propre.
Les sentiments des enfants il s'en fichent , leur bonheur est tout à fait secondaire .


Et ce qui me fait le plus vomir, est que ces pères , une fois leur haine et leur rancoeur un peu apaisée  se désinteressent de leurs enfants : les visites sont annulées ,les coups de fil de plus en plus rares, les anniversaires oubliés ...
Et là  il n'y a plus ni assistante sociale ni juge pour leur rappeller leurs devoirs paternels .


Ce soir j'ai la rage au coeur .... 


Partager cet article

Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article

commentaires

Thygo 29/08/2007 05:49

Tout cela est un peu réducteur. Tous les hommes ne sont pas de vil personnage et certain, et plus qu'on ne croit se battent aussi pour voir leurs enfants plus qu'un simple week en sur deux. Mais la loi n'a pas avancé autant que vous le dite. C'est encore les mère qui ont le pouvoir lorsqu'il y a jugement et dans la pensée collective, lorsqu'il y a séparation, il est "normal" que ce soit la mère qui "récupère" la garde des enfants. Bien qu'il y ait du vrai dans cette note, elle me met en colère et l'on voit bien là qu'on est sur un blog (que j'adore au passage, mias je ne peux pas être toujours d'accord) lu par une majorité de femme.

alisabel 02/09/2007 11:55

Thygo je ne pense pas être réductrice lorsque je parle de certains hommes mal intentionnés . Heureusement ce n'est pas la majorité d'entre eux , et les chiffres montrent que dans 80 % des cas les pères ne demandent pas la garde des enfants. Hélas un petit nombre d'entre eux , surfant sur un courant de néo parentalité qui tend à s'imaginer que les parents sont similaires et interchangeables , demandent la garde exclusive ou alternée  de bébés ou jeunes enfants. Et pour justifier leur demande n'hésitent pas à salir la mère et la montrer du doigt comme folle , abusive et dangeureuse lorsqu'elle n'est que ...maternante. Et dans une societé où le maternage n'est pas compris ou mal interpreté c'est trop facile . Les juges peuvent être facilement dupés .Ainsi des pères obtiennent la garde alternée pour des jeunes enfants toujours allaités, des gardes d'un week end pour des bébé de 6 mois toujours au sein. Et je te donne là des exemples concrets et réels de mamans de mon entourage.Où est l'amour de l'enfant dans cette démarche ? Oublié bien sur, au profit de l'amour propre et de la volonté de régler ses comptes avec la mère.Bien sûr que de très nombreux pères aiment leurs enfants , et je suis d'avis qu'à tout âge il est important d'avoir un papa. Mais un père aimant trouvera d'autres moyens d'aimer son enfant et d'exercer sa paternité, que de priver son enfant de sa mère . Bises.

Kat 29/06/2007 18:45

Je ne peux que réagir...Que dire de ces femmes qui ont lontemps jouées de la préférence que la justice avait pour confier la garde systématique des enfants à la mère, sans chercher à ce qui était préférable aux enfants? Des femmes se sont servies de cette préférence pour faire souffrir l'autre. Il n'y a pas que les hommes.Mes parents ont divorcés quand j'avais 6 ans. Ma garde a bien évidemment été confiée à ma mère. Une mère pour qui l'amour maternel n'a aucun sens, pour qui faire des enfants n'a été qu'un moyen de quitter sa famille. Une mère qui ne me laisse comme héritage qu'une profonde culpabilité dans mes désirs d'enfants (ne fait pas comme moi! Tu es trop jeune! ) et dans mon désir d'élever ces futurs enfants de manière naturelle ( l'allaitement? "On est pas des vaches! " ).Ca n'aurai peut être pas été mieux chez mon père... On ne peut pas savoir. Mais je persiste a penser qu'il est utile que les mères et les pères soit égaux face a la garde des enfants.Que la justice reconnaisse l'allaitement comme une circonstance particulière nécessitant que la garde de l'enfant lui soit confiée, c'est un autre combat. Quelle s'interesse également aux raisons qui pousse le pere ou la mère a vouloir a tout prix la garde des enfants, c'est déja son travail. Malheureusement la justice fait aussi des erreurs.

alisabel 04/07/2007 19:18

Bonjour Kat ta réaction  montre qu'en effet ce sujet est douloureux pour toi . Il est vrai qu'un temps la préférence allait vers la mère sans que cette pratique ne soit remise en cause. Comme tu l'as dit la justice peut faire des erreurs , et t'as confiée toi à quelqu'un qui ne t'aimait pas . Les temps ont changé , le féminisime et les psy sont passés par là , et à l'heure actuelle certains intervenants dans le processus de conseil et d'enquete sociale veulent faire croire que les parents sont similaires et interchangeables . Les modes passent , les besoins élémentaires des bébés et des jeunes enfants restent , et lors des premières années c'est le besoin d'être avec la mère qui prédomine , ce qui ne signifie en aucun cas , comme le prétendent les associations de défense des droits des pères,  que le père sera exclu . Moi ce qui me fait hurler est qu'on utilise l'incurie actuelle en matière de maternage et d'allaitement , pour faciliter les règlements de compte entre parents. Et je maintiens qu'un père qui monte un dossier calomnieux pour la  demande de garde d'un bébé de 16 mois materné et allaité, est au mieux horriblement égoïste , mais le plus souvent carrément  malveillant .Bises. 

Sicile 14/01/2007 11:03

Je suis hélas bien placée pour comprendre... :-( Je suis donc très touchée par ces mots qui me parlent beaucoup...Le père de Léo ne l'appelle pas Léo, mais "MON fils", "MON Léo"... Où est le sujet? Où sont les sentiments? Ne serait-ce pas plutôt là objet et possession?!...

alisabel 18/01/2007 00:51

Bonjour Sicile , et bienvenue ce que tu décris ressemble en effet davantage à de la possession qu'à de l'amour .Hélas beaucoup d'enfants sont concernés , et aucune loi ne peut les protéger contre ça ....

pascale 12/01/2007 08:57

Beau coup de gueule, et si vrai (même si l'inverse existe, c'est ce que vit mon mari avec sa fille de 14 ans complètement préemptée par la maman qui le traite de "con", de "nul et d'incapable" depuis la naissance de leur fille...raison pour laquelle il a finit par partir).
J'ai dans mon entourage un couple séparé depuis quelques mois alors que leur fille n'avait que 10 mois...j'ai toujours vu le papa (pourtant notre ami) essayer de dominer la relation, de prendre la place de la maman (eh oui, ça existe bel et bien !), par exemple en prenant la petite dans les bras alors qu'elle pleurait de faim pour tenter de la consoler et qu'elle n'aille pas têter ! ça me choquait beaucoup, cette volonté de dire haut et fort "attends, tu vas voir, elle n'a pas besoin de toi"...avec échec total puisque la petite avait faim. Mon amie a sevré, épuisée de lutter, à 9 mois...1 mois avant la séparation, alors qu'elle aurait bien besoin de ne pas acheter de lait vu ses conditions financières (et après quelques jours d'internement forcé "pour qu'elle se repose !)....depuis, il se bat pour la garde alternée :-(...alors qu'il refuse de verser 1 sou de pension alimentaire et ne se soucie pas de comment elles se nourrissent toutes les deux sans ressources :-/ en fait, si, il s'en sert plutôt : il lui dit que pour manger, elle n'a qu'à revenir. Rien que pour ce machiavélisme à peine déguisé, j'aide et j'aiderais longtemps mon amie à ne pas retomber dans ses griffes...c'est quoi un père qui ne se soucie même pas de nourrir, entretenir, et vétir sa fille (alors qu'il a une très bonne situation, et la maman rien) ?

alisabel 13/01/2007 21:56

Bonjour Pascale Le cas que tu décris est exactement ce que je veux dénoncer : quand l'orgueil et l'égoisme d'un homme pietine tout , y compris et surtout les besoins de son propre enfant . Je te rejoins sur ton analyse, et en effet un père aimant ne se comporterai pas comme ça, sa fille est juste pour lui un moyen de pression . Ton amie a de la chance d'avoir ton soutien , elle en a surement grand besoin.

amélie-berté 10/01/2007 21:00

entièrement d'accord avec toi; et j'ai dû confier mon fils de 7 ans à un père a qui je ne pouvais pas faire confiance!!!
bon courage je sais qu'il en faut...

alisabel 11/01/2007 16:51

merci amélie-berté (j'adore ce pseudo !) de ton témoignage et de ton soutien , mais heureusement je ne suis plus directement concernée par ce problème.Ce qui ne m'empeche pas de monter dans les tours à chaque fois que j'apprend qu'un père sépare de sa maman un bébé allaité, materné, aimé  juste pour régler ses comptes . Ce coup de gueule m'a fait du bien .-))) Certaines d'entre vous se seront reconnues dans cet article . Je les embrasse chaleureusement.  Alisabel.

Articles Récents