Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUBIESABEL

Alisabel contre le "jetable"

 

Alisabel : 1/ Sopalin : 0

 

Alisabel : 1/ Coton à démaquiller : exterminé !!!

 

la petite salle de bains dans la prairie est équipée de carrés à démaquiller lavables 100% recup.

Alisabel:1/ bougies chauffe plat : virées !!! voir ici


Et il y en a qui vont encore plus loin ici

 

 

128  idées pour jouer sans jouets : les mamans de ce blog ont fait une liste participative ici

 

 

 

POUR M'ECRIRE
c'est là


  Merci de relire le communiqué Yourte Attack ici 

 

En ce moment Alisabel teste :

 

le shampooing au savon noir

 

le "no diaper women" (depuis 1 an) 


Tous les tests d'Alisabel depuis la naissance du blog

sont

 


  Tout savoir sur les yourtes, c'est là :

Les brèves de la prairie :

 

Une chèvre enceinte

2 poules qui couvent

ça sent le renouveau :-)


J'ai pris mon premier cours

de tronçonneuse

 

ça travaille dur dans la future prairie

encore besoin de journées de 48 h

pour pouvoir tout faire..

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Des livres qui parlent de ce dont je parle

 

" Accoucher en sécurité" Sophie Gamelin-Lavois  édition vivez soleil 

 

"L'hygiène naturelle de l'enfant " Sandrine Monrocher Zaffarano , la vie sans couches, éditions Jouvence

 

" Sans couches , c'est la liberté" Ingrid Bauer,  éditions Instant Present , un trés bon livre si vous voulez pratiquer l'HNI .

 

"L'hygiène naturelle infantile " Carine Phung éditions souffle d'or.

 

"Le Concept CONTINUUM" Jean Leidloff , éditions ambre ; Attention ça secoue ...

 

"Apprendre à lire en famille" Marlène Martin éditions instant présent

 

" les 5 dimensions de la sexualité féminine" Danièle Starenkyj editions Orion

 

 

 


 


 

 
Bienvenue sur Biboudavril
vous êtes invités à prendre ici ce qui vous plait, et à laisser le reste
Attention : blogueuse chroniquement débordée !!!
Tous les commentaires sont lus et appréciés

Je parviens, chaque année au mois d'août, à vider ma boite mail.

Si vous attendez une réponse, elle devrait bientôt arriver


*****************************************************************************************************
IL Y A DEPANURGISEE(S) SUR CE BLOG





ET TOUJOURS ...

Le Biboudemars et la Biboudavril
ont grandi sans couches

Plus d'infos sur l'Hygiène Naturelle Infantile.


 
 



LEXIQUE DES MOTS UTILES POUR COMPRENDRE CE BLOG

 

DEPANURGISATION :

 

 

Neologisme cazaletien.référence au célebre mouton de Panurge , qui fait ce que fait le troupeau sans se poser plus de questions.

 

Action de se nettoyer le cerveau des idées reçues et convictions qui ne nous seraient pas personnelles .

 

nettoyants recommandés : le doute , l'esprit critique , l'information .

 

Certes nous ne sommes pas des moutons , mais nous subissons tout de meme des pressions visant à nous y assimiler. La dépanurgisation est donc à effectuer de façon régulière , en cure plusieurs fois par an.

 

"capillo- tracté" :façon hexagonale et trés snob de dire tiré par les cheveux . J'adore :-))


 

"apanivore"

neologisme inspiré de " capillo tracté"
signifie "ça ne mange pas de pain".

"SNU"
: ou SNUG, Syndrome du Neurone Unique de Grossesse.
Affection particulièrement comique et un peu handicapante
qui touche les femmes durant leur grossesse et un peu après.
En gros c'est quand les hormones amènent du vent dans le
cerveau ...

"Petite maison dans la prairietesque":
expression ironique visant à qualifier ce qui relève
d'un mode de vie proche de celui de Caroline Ingalls, ou du moins de
l'idée que l'on s'en fait.
 

 

 

 

 


23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 17:02

Hé , la guenon philosophante ! J'ai un truc pour toi,et accroche toi à ton chignon parce c'est du lourd :

deputee.jpg

 

 

© SAUTIER PHILIPPE/SIPA/

 

 

Joli non ? Il s'agit d'une députée italienne avec sa fille d'un mois au parlement européen.

 

et là où ça devient très intéressant, c'est dans les quelques mots de la déclaration que la dame a faite à ce sujet :

 

: "Je suis ici symboliquement avec ma fille Vittoria pour penser à toutes les femmes qui ne peuvent pas concilier sereinement grossesse et emploi, vie professionnelle et vie familiale. Je souhaiterais que les institutions européennes soient plus engagées à ce sujet, à commencer par le Parlement européen, pour que nous puissions toutes mener à bien ces deux vies".

 

Franchement on ne peut qu'être d'accord, et c'est là que c'est marrant.

Parce qu'un petit tour de net vite fait m'a permis de me rendre compte que la démarche de cette eurodéputée a été interpretée de façon bien différente. Selon la vision que l'on a de la concilation sereine travail/maternité, les réactions se répartissent en deux points de vue :

 

 on doit pouvoir emmener son bébé sur son lieu de travail , le maternage d'un nouveau né est compatible avec une activité professionnelle et cette députée le prouve.


ou

 

les femmes sont pénalisées par leur maternité dans l'exercice de leur carrière, notre société doit prévoir plus de structures de garde pour les jeunes enfants, pour ne pas en arriver à aller travailler avec son bébé. 

 

Deux conceptions très opposées du féminisme, donc, que cette députée par cette simple phrase, est arrivée à regrouper sous sa bannière.

On peut dire que celle ci, fine politicienne, ne souffre pas du SNU.

 

Au delà du très joli coup médiatique, je ne peux que saluer la démarche de cette jeune maman.


En tant que partisane de la première option, j'applaudis des deux mains. Ce bébé est exactement là où il doit être, et visiblement la séance s'est bien passée pour tout le monde.

Je réaffirme que l'on peut dans de nombreux cas materner tout en continuant d'exercer son activité.

Et d'autant plus si son activité est un mandat d'élue : protégée des contraintes de performance et de rentabilité d'un emploi classique,  on PEUT faire respecter nos droits de mères à ne pas choisir entre son mandat et son maternage.  En 10 ans de mandat d'élue locale, j'ai à maintes reprise excercé avec un enfant près de moi, en conseil municipal ou en tenant un bureau de vote avec le biboudemars en mei tai. 

 

Ce sont des petits gestes, bien sûr. Rien à voir avec la médiatisation de cette députée...

Mais c'est en osant les faire, et en les assumant qu'on fera changer les choses. Et si ce n'est pas nous qui représentons les droits des plus jeunes citoyens, franchement, qui va le faire ? 

 

En tous cas, coup médiatique ou pas, cette Madame Licia Ronzulli, a montré au monde entier que le meilleur moyen de prendre soin de son nouveau né pendant son travail est encore le portage. Et pour ça je vote OUI !

 

 

Allez, une autre petite pour la route :

 

 

deputee2.png

Partager cet article

Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article

commentaires

lesmeresveilleuses 04/06/2012 00:09


mon mari tenait un commerce pendant ma 4e grossesse, et 8 jours parès mon accouchement je servais au magasin avec bébé en écharpe ou au sein. Les clients avaient l'air plutôt contents et bébé
surtout était ravi...

alisabel 05/06/2012 00:26



Et oui, comme quoi avec un bébé porté /allaité on peut tout faire, ou presque



Gayanée 06/10/2010 13:00



"Continue de brandir nos enfants au devant de nos scènes de vie, c'est là leur place! avec nous! et non pas dans des camps de concentration pour presqu'humains."


Wow!


En lisant ça, puis lapoulepondeuse, je remarque que la vision des choses peut être fort différente selon les situations.


 


Moi aussi, j'ai adoré cette info! Merci madame la députée!



alisabel 11/10/2010 16:23



Tout à fait, ce sont deux visions très éloignées. Mais je pense que pas mal de mamans aimeraient pouvoir faire entrer, à des degrés divers, leurs enfants dans leur
vie professionnelle.Le mouvement actuel des mamans entrepreneuses est l'illustration de cette envie.


C'est peut être là un nouveau défi du féminisme années 2010 ?



Maren 02/10/2010 09:30



Moi aussi, j'ai vu cette photo et elle m'a bien plu, surtout, parce que cette députée est d'une classe surprenante, si peu de temps après un accouchement (enfin, comparé à moi, je suppose...)


En tout cas, elle a eu raison, car nous sommes tous conscient que l'application sera toujours restreinte - mais du coup on a oublié une certaine souplesse qui pourrait permettre à plus de parents
(je ne veux pas QUE parler des mamans, n'oublions pas les pères) de rester près de leur enfants dans la journée.


Je suis notamment d'accord avec la personne en haut, qui voulait amener son enfant en maison de repos - quelle merveilleuse idée, qui plairait peut être pas au début, mais qui
sera surement bénéfique pour les deux cotés. Nous avons trop tendance à caser tout le monde (les très jeunes avec les très jeunes, les ados avec les ados et les vieux avec les vieux) et ensuite
on est surpris que nous ne nous supportons plus, les uns les autres...


Donc, devenons plus souplesse et d'ouverture d'esprit!



alisabel 11/10/2010 16:25



Tu as bien résumé les choses : souplesse et ouverture. Cessons de cloisonner ainsi à toute force des domaines qui pourraient fonctionner ensemble. Cela va peut être
davantage de soi pour les femmes, déja habituées à être multitâches...


Et amener les bébés aux personnes âgées, bien sûr oui ! nous le faisons 2 fois par mois d'ailleurs, et c'est bénéfique pour tout le monde.


 


 



La poule pondeuse 29/09/2010 14:42



Moi aussi je trimballe pas mal mes gosses, en particulier Pouss2 qui a déjà rencontré (entre autres) moultes vendeurs de cuisines. Mais je trouve qu'autant ça se fait bien dans les premiers mois,
autant quand ils commencent à remuer ça devient difficile. A 8 mois son kif c'est de se balader et d'explorer et ça n'est pas possible partout, loin de là. Et je ne me verrais pas emmener mes
enfants au boulot où ils s'ennuieraient profondément, quant à moi je n'arriverais jamais à trouver la concentration nécessaire avec les deux à gérer. Le job de mon mari ne s'y prête pas non plus
(en fait la plupart des jobs de bureau sont à mon avis hyper ennuyeux pour les bambins : il ne se passe rien, faut pas faire de bruit etc, et moi je ne peux pas me cogner un rapport de 200 pages
à synthétiser en surveillant et en occupant un bébé/bambin -sans parler de deux...). Et quand je vois comme Pouss2 s'éclate à la crèche, où tout est prévu pour lui, je me dis qu'il y est
franchement mieux qu'à se farcir 2 heures de métro + devoir rester tranquille dans un petit coin de bureau... Que notre société soit plus accueillante pour les tout petits, j'applaudis des deux
mains (et à ma façon je tente aussi de montrer qu'ils ont leur place en les sortant beaucoup avec nous) par contre bosser avec son/ses enfant(s) à mon avis ce n'est pas valable pour tous les cas,
loin de là.



alisabel 11/10/2010 16:33



Non en effet, tous les métiers ne sont pas compatibles avec le fait de garder son enfant près de soi, et quand les enfants grandissent on est bien d'accord que ça peut devenir très difficile.


Mais il existe de nombreux cas où c'est possible, j'en avais parlé dans cet article : travailler avec son bébé


cet article est LE plus consulté du blog, preuve s'il en est que beaucoup de mères aspirent à concilier ainsi vie professionnelle et maternage.



lunatique 27/09/2010 08:26



Je trouve que le geste est très beau ! Mais je ne pense pas que cela soit compatible avec tous les boulots, en effet je vois mal un bambin dans une usine ou on débite de la viande en morceau, car
non seulement il y a du bruit, mais aussi les conditions de travail sont très pénibles (station debout...). Après c'est vrai que dans certains pays comme la Chine, la Mongolie, ou les pays
africains, les femmes travaillent aux champs avec leurs bambins, courbées, binant, grattant mais je pense que si elles avaient le choix elles ne rajouteraient un "poids" de plus sur le dos, non ?
Pour beaucoup de professions le portage de son bébé est tout à fait possible, et il est vrai qu'on pourrait permettre et adapté nos postes pour que cela soit toujours possible, mais je crains que
certaines professions soient laissées de côté !



alisabel 11/10/2010 16:38



Bien évidemment tous les métiers ne sont pas compatibles, pas tout le temps, pas partout... Mais lorsque des adaptations sont possibles , pourquoi y renoncer par
principe ?


quand aux africaines qui travaillent courbées, moi qui jardine souvent avec ma fille en pagne, je peux te dire que ce n'est pas gênant. Et si ça l'était, ces femmes
qui vivent en communautés élargies, auraient choisi un autre système (un genre de crèche auprès des personnes agées par exemple).



Articles Récents