Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LUBIESABEL

Alisabel contre le "jetable"

 

Alisabel : 1/ Sopalin : 0

 

Alisabel : 1/ Coton à démaquiller : exterminé !!!

 

la petite salle de bains dans la prairie est équipée de carrés à démaquiller lavables 100% recup.

Alisabel:1/ bougies chauffe plat : virées !!! voir ici


Et il y en a qui vont encore plus loin ici

 

 

128  idées pour jouer sans jouets : les mamans de ce blog ont fait une liste participative ici

 

 

 

POUR M'ECRIRE
c'est là


  Merci de relire le communiqué Yourte Attack ici 

 

En ce moment Alisabel teste :

 

le shampooing au savon noir

 

le "no diaper women" (depuis 1 an) 


Tous les tests d'Alisabel depuis la naissance du blog

sont

 


  Tout savoir sur les yourtes, c'est là :

Les brèves de la prairie :

 

Une chèvre enceinte

2 poules qui couvent

ça sent le renouveau :-)


J'ai pris mon premier cours

de tronçonneuse

 

ça travaille dur dans la future prairie

encore besoin de journées de 48 h

pour pouvoir tout faire..

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Des livres qui parlent de ce dont je parle

 

" Accoucher en sécurité" Sophie Gamelin-Lavois  édition vivez soleil 

 

"L'hygiène naturelle de l'enfant " Sandrine Monrocher Zaffarano , la vie sans couches, éditions Jouvence

 

" Sans couches , c'est la liberté" Ingrid Bauer,  éditions Instant Present , un trés bon livre si vous voulez pratiquer l'HNI .

 

"L'hygiène naturelle infantile " Carine Phung éditions souffle d'or.

 

"Le Concept CONTINUUM" Jean Leidloff , éditions ambre ; Attention ça secoue ...

 

"Apprendre à lire en famille" Marlène Martin éditions instant présent

 

" les 5 dimensions de la sexualité féminine" Danièle Starenkyj editions Orion

 

 

 


 


 

 
Bienvenue sur Biboudavril
vous êtes invités à prendre ici ce qui vous plait, et à laisser le reste
Attention : blogueuse chroniquement débordée !!!
Tous les commentaires sont lus et appréciés

Je parviens, chaque année au mois d'août, à vider ma boite mail.

Si vous attendez une réponse, elle devrait bientôt arriver


*****************************************************************************************************
IL Y A DEPANURGISEE(S) SUR CE BLOG





ET TOUJOURS ...

Le Biboudemars et la Biboudavril
ont grandi sans couches

Plus d'infos sur l'Hygiène Naturelle Infantile.


 
 



LEXIQUE DES MOTS UTILES POUR COMPRENDRE CE BLOG

 

DEPANURGISATION :

 

 

Neologisme cazaletien.référence au célebre mouton de Panurge , qui fait ce que fait le troupeau sans se poser plus de questions.

 

Action de se nettoyer le cerveau des idées reçues et convictions qui ne nous seraient pas personnelles .

 

nettoyants recommandés : le doute , l'esprit critique , l'information .

 

Certes nous ne sommes pas des moutons , mais nous subissons tout de meme des pressions visant à nous y assimiler. La dépanurgisation est donc à effectuer de façon régulière , en cure plusieurs fois par an.

 

"capillo- tracté" :façon hexagonale et trés snob de dire tiré par les cheveux . J'adore :-))


 

"apanivore"

neologisme inspiré de " capillo tracté"
signifie "ça ne mange pas de pain".

"SNU"
: ou SNUG, Syndrome du Neurone Unique de Grossesse.
Affection particulièrement comique et un peu handicapante
qui touche les femmes durant leur grossesse et un peu après.
En gros c'est quand les hormones amènent du vent dans le
cerveau ...

"Petite maison dans la prairietesque":
expression ironique visant à qualifier ce qui relève
d'un mode de vie proche de celui de Caroline Ingalls, ou du moins de
l'idée que l'on s'en fait.
 

 

 

 

 


19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 14:08
Autant le dire tout net: derrière la fenêtre on est carrément à la rue !!!

Entre les horaires nocturnes de la biboudavril dodue qui me réquisitionne entre 2 h et 5 h du mat, avec extension possible lors de la  poussée de croissance, et le biboudemars qui réclame son petit dej et son quota d'attention dès 8 h du matin, je ressemble davantage à un zombie qu'à  wonderwoman chef d'entreprise.
Ajoutez à ça des gros retards dans la livraison des tissus, favorisés il faut l'avouer par une attaque de SNU d'une férocité sans précédent. Et pour couronner le tout, un manque total d'organisation qui a fait que ma chacou n'a même pas été révisée ( pour celles et ceux qui ne causeraient pas couramment le biboudemars, la chacou est à la machine à coudre ce que que la chavé est à la machine à laver), seule me reste la piqueuse antique que j'apprends encore à régler toute seule comme une grande.
Tout ceci donc contribue à ce que je sois en peu, beaucoup, très en retard pour ma réouverture, mais petit à petit,jour après jour je parviens à avancer sur la nouvelle collection.
Merci donc de votre patience si vous attendiez pour passer commande, et merci aussi par avance pour votre souplesse sur les délais de livraison, je ne sais pas encore comment je vais parvenir à m'organiser après la réouverture. 

Pour patienter deux petites photos de l'atelier derrière la fenêtre:



Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 20:24
La mère Alisabel, fatiguée, fait ses courses.
Elle se choisit une boite de sachets de tisane bio.
Mais sa main attrape le mauvais paquet.
C'est en arrivant chez elle qu'elle se rend compte qu'elle a acheté une tisane " Mélange minceur, Spécial ventre plat "


A part ça elle va très bien .....


Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 21:06
ça y est, la mère Alisabel aurait elle pété les plombs ? Nan, pas encore .

C'est juste qu'elle en a marre de tout cet arsenal pour femme enceinte qu'elle se coltine depuis des jours et des jours maintenant .
Je parle de tout le tintouin de préparation à l'accouchement que sont les granules homéopathiques, les tisanes etc...
Tout ces trucs sont censés soit rendre les contractions efficaces, soit  accélerer le travail, soit assouplir l'utérus, ou que sais je encore. Et pour répondre à Emilie, la tisane de feuilles de framboisier etait destinée à rendre les parois utérines plus souples, de manière à ce que le bébé en tranverse puisse se mettre plus facilement en position, et surtout que ça me fasse moins mal ...
To
us ces machins sont manifestement  sans effet sur moi, la preuve en est que ça fait 15 jours que j'ai des contractions de début de travail chaque nuit, sans que rien ne se passe.

Aux orties, donc le pulsatilla, le caulophyllum, les granules et complexes homéo!  Adieu les tisanes dégueus !! Tout ce fourbi ne servait en fin de compte qu'à une seule chose : me donner l'illusion que je pouvais exercer un certain contrôle sur ma situation. J'arrête donc d'utiliser cette béquille psychologique, et j'accepte que cette grossesse échappe à toutes les règles et les prévisions. En tant que dépanurgisée c'est bien fait pour moi, non  ? 

Je conserve pour seul traitement les fleurs de bach (rescue pour mon état émotionnel de plus en plus limite, et olive pour l'épuisement), car dans ma situation je ne peux pas me permettre de flancher.

Je pense même profiter du fait que ma sage femme soit débordée pour esquiver jusqu'à la fin tout suivi médical. Mon corps endolori n'a pas envie d'être examiné, je me contrefous de l'état de mon col, et biboudavril me fait savoir de façon régulière qu'il se porte à merveille.  Alors franchement, à quoi bon ?

Et pour finir je ferme ma porte et mes oreilles à toute personne qui se permettrait encore de faire un pronostic sur la date de naissance de ce bébé. Je ne supporte plus, ça m'horripile carrément !!!


J'ai bien conscience que tout ceci equivaut à retourner faire l'ourse dans ma caverne, mais après tout c'est peut être ce qu'il me faut ?

Bises à toutes, et merci pour votre chaleureux soutien.
Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 23:02
Dites moi si je me trompe, mais Il m'a semblé ressentir chez vous une certaine impatience quand à la venue du nouveau bébé dans la prairie, non ?

Voici donc où nous en sommes :


Le 27 mars dernier nous fêtions donc les troizans du biboudemars, et la fin de notre période de risque de prématurité, puisque nous atteignions les 37 semaines, ce qui rendait possible un accouchement à la maison.  Cette joyeuse journée étant achevée, le poisson était attendu assez rapidement.

Quelle erreur ! 
Contre toute attente ce bébé ne s'est pas précipité vers la sortie ainsi qu'il menaçait de le faire depuis 8 semaines.
Il a même exprimé de façon claire (et douloureuse pour sa mère) son refus de se conformer aux attentes de son entourage qui voulait le voir naitre. Que ce soit une hésitation tardive sur la meilleure présentation à choisir, ou l'expression in utéro d'un esprit rebelle et contestataire, le biboudavril a décidé, comme ça, une nuit; de se mettre subitement  en transverse. 
Il est à noter que cette manifestation précoce de contestation a reçu en écho une belle solidarité chez son grand frère, qui durant ce temps a décidé de dormir en travers du lit.  Il y a des phénomènes qu'il vaut mieux renoncer à comprendre....

2 jours et quelques litres de tisane de feuilles de framboisier plus tard, le biboudavril acceptait enfin de se remettre en céphalique, ce qui me laissait espérer une délivrance rapide.

Nouvelle erreur : cela va faire plus d' une semaine que j'ai des contractions régulières et douloureuses chaque nuit, sans pour autant que le travail ne démarre véritablement.
Je suis trés fatiguée vous vous en doutez,  mon ventre est énorme et comme le bébé est trés bas, j'ai désormais une démarche de cow boy qui n'ajoute rien à ma séduction naturelle. La compression due au poids de mon utérus, ajoutée au bains chauds que je prends pour soulager mes contractions, finissent par me donner de l'oedeme, je suis donc dotée en plus de ça, de pieds de vieille !

Bref, le temps est long dans la prairie. Cette grossesse  était déja ma plus pénible, elle est maintenant la plus longue, et me met face à mes choix de naissance respectée.
 Pour l'instant je refuse toute manoeuvre de déclenchement "naturel" , pour peu que l'on puisse considérer comme naturel de pousser un bébé à sortir.  Car je considère que cette longue période d'attente peut faire partie d'un processus de maturation propre au bébé, dont je ne me sens pas le droit de le priver. C'est là que rester fidèle à mes convictions devient un défi. Dans le cadre d'un suivi classique je me serais déja pointée en maternité, indiquant que j'avais des contractions toutes les 5 minutes, on m'aurait perfusée et j'aurais déja mon bébé dans les bras (et accessoirement je serais en train de dormir au lieu de blogger en contractant ) .
Pour l'instant je parviens  le plus souvent à conserver une attitude positive d'acceptation. Mais aller jusqu'au bout de ma logique me demande beaucoup de sagesse, et face à la fatigue et à la souffrance physique il n'est pas évident de tenir.

Quoiqu'il en soit tout est prêt pour l'arrivée du troisième enfant de la prairie. Le zébulhamac gentiment prêté par la famille d'hiver est accroché près de l'atelier, le panier rassemblant tout le matériel utile à une naissance à domicile  est à ma disposition près de mon lit.  La maison a été préparée, rangée, dépouillée de son superflu durant ces derniers mois.  Et j'ai terminé ce jour la couverture tricotée du biboudavril.


Totale confiance :

c'est dans cet état d'esprit que je me prépare à cette troisième naissance, la seconde à domicile.  Même si j'ai eu il y a quelques temps des appréhensions irrationnelles concernant la douleur, vite évaporées. Savoir que mon corps a pu mettre au monde par deux fois un beau bébé par voie basse me rassure. Et le fait d'avoir déja fait naitre un bébé de 3 kg 500 en siège décomplété devant la cheminée me procure un sentiment de puissance en tant que femme et mère. J'ai totalement confiance en moi et en mon corps, je sais que tout se passera bien tant que je serais à l'écoute et que je respecterais ce qu'il me dicte.  Cette fois ci en principe le bébé devrait sortir par la tête (mais sait on jamais ?ce bébé là aussi semble avoir beaucoup d'humour) la délivrance s'annonce donc plus douce et facile.  J'ai totalement confiance en moi et en mon bébé.

Be my doula

Lors de mon dernier accouchement j'ai regretté de ne pas avoir fait appel à une doula . En l'absence du père (présent dans la maison mais pas avec moi dans cette aventure) il m'a vraiment manqué quelqu'un pour m'assister sur le plan pratique et me soutenir moralement. La sage femme a été exemplaire mais plus occupée à suivre médicalement cette naissance particulière, elle n'avait pas trop latitude à me tenir la main ou m'encourager dans ma phase de déséspérance.
Bien que je respecte totalement le métier et la formation de doula, que je trouve tout à fait nécessaire, je n'avais pas envie de faire appel à une professionnelle, même parfaitement formée et expérimentée.  Pour cette naissance je  ressens davantage le besoin d'être chaleureusement entourée dans une relation affective, plutôt que de me reposer sur le professionnalisme d'une quasi inconnue . En gros je veux être accompagnée par quelqun qui m'aime. 
Plusieurs se sont portées volontaires : une Yaya, une maman d'hiver, et cette semaine c'est une SaInt Glée qui est venue me rejoindre avec toute sa famille.


Lâcher prise


finalement c'est peut être à ça que tout ceci doit me mener : accepter que les évènements se déroulent de façon totalement fantaisiste par rapport aux prévisions. Et s'adapter le moment venu. Je ne sais pas combien de temps encore je peux endurer cette grossesse qui semble sans fin alors que je ne suis même pas en dépassement de terme, je ne sais même pas répondre à cette simple question : comment vas tu reconnaitre que tu commences à accoucher alors que tu as des contractions tout le temps ?
Tout ce que je peux dire est qu'on verra bien comment ça se passe.

Allez donc les gens, on respire, on calme son impatience, et on attend....


Merci à tout le monde pour vos chaleureux  messages d'encouragements.













Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 00:05
Vous ne rêvez pas, il s'agit bien d'une  bassine en plastique ! 





Et  non je n'ai pas fumé la moquette et je ne me suis pas trompée de magasin.
J'assume parfaitement mon achat, et c'est volontairement que je me suis abstenue d'aller claquer l'argent que m'a versé la Caf sous le nom de prime pour l'accueil du jeune enfant. C'est que voyez vous, je n'ai nul besoin d'une poussette trois roues, encore moins d'un lit à barreaux, et la biberonnerie je ne vous en parle même pas ....
Je suis désolée (en fait non, même pas !) de contre carrer ainsi les plans du ministère de l'économie et des finances : je ne vais pas aller alimenter par ma consommation la croissance économique du pays, surtout pas avec des achats inutiles et nocifs tant pour le maternage que pour la planète.  Qu'on ne compte surtout pas sur moi pour entretenir ce sytème qui nous emmène à notre perte....


Et pourquoi une bassine ?  Parce que pour ce bébé là, comme pour son grand frère, je compte pratiquer l'hygiène naturelle infantile dès les premiers jours.  Pour ça il ne me faut pas grand chose de plus qu'une bassine et des vieille serviettes, et des pantalons pour plus tard, choses que je possède déja.
Riche de mon expérience avec mon deuxième enfant, j'espère bien pour le troislème me sentir à l'aise rapidement. J'aurais l'occasion de vous en reparler.


Mais que le ministère se rassure : je ne vais pas acheter de couches non plus , mais cet argent qui m'a été versé retournera tout de même dans l'économie . il servira à payer les dépassements d'honoraires de ma sage femme que personne ne veut assurer;  et  la facture d'eau qui s'annonce astronomique ...
Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 22:45





"
-Madame ! que diriez vous de perdre une tonne ou deux ?

-Ah oui, j'aimerais bien !!

-Ne l'écoute pas, Véra! Tu es une brindille ....

-Monsieur, j'ai également un excellent traitement contre la myopie !!!
"


L'Age de Glace 2 (PIXAR), extrait qui me fait beaucoup marrer en ce moment
.


Je suis à 36 sa et je cesse enfin de travailler ce soir.
 Je vais avoir plus de temps pour vous raconter des choses.
Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 00:20
Chacun des enfants de la prairie a son cahier.

Dans ces pages, pas de grandes réflexions ph
ilosophiques ni d'analyses comportementales.

Pour le moi le but est d'y consigner les petites merveilles du qu
otidien, celles que l'on oublie trop facilement : le charmant mot pour dire bonjour, ou une habitude rigolotte à tel âge. Les progrès bien sûr, les petites misères, les nouveautés, les découvertes, les bons moments....

J'ai écrit dans celui de la grande jusqu'à ses 4 ans.
Je remplis encore celui du biboudemars une fois par semaine.
Et pour ce nouveau bébé, je vais commencer avant sa naissance. Compte tenu des circonstances peu habituelles de sa venue parmi nous, j'ai d
es choses à lui dire ....

Vous noterez l'évolution : il y 15 ans j'a choisi un cartonné classique, il y 3 ans un modèle artisanal de madagascar; et cette fois ci j'ai commandé un exemplaire en papier recyclé.

Ces cahiers restent ma proprieté exclusive pour l'instant, chaque enfant se verra remettre le sien... plus tard .





Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 16:33
Ou comment un grossesse physiquement éprouvante peut faire voler en éclats les résolutions d'une convaincue de l'économie des ressources.

Un bain chaque nuit depuis 3 mois :

Voire même deux les nuits les plus douloureuses.

Il y a de nombreux mois maintenant  que j'ai pris conscience de la rareté présente et  future de l'eau potable dans le monde, et dans ma région en particulier.
En accord avec ma démarche de décroissance,  j'avais résolu de remplacer ma douche quotidienne par une toilette ne consommant que la contenance d'une cuvette d'eau chaude  ( si! si! Essayez, c'est possible!), soit  4 litres.  Je gardais un bain hebdomadaire, dont l'eau était ensuite envoyée via une pompe dans ma cuve de récupération. Elle servait ensuite pour le jardin.
Cette cuve est pleine depuis longtemps, et de toutes façon je n'ai pas jardiné de tout l'hiver. Donc chaque nuit ce sont environ 180 litres d'eau qui repartent dans les égouts, hormis les quelques litres que j'aurais pu réemployer pour arroser les plantes, laver le sol ou faire tremper du linge.

 Prendre un bain chaud me procure au minimum une heure d'un sommeil précieux, car c'est le moyen le plus efficace de faire cesser ces contractions. J'essaie de m'en passer, mais chaque nuit la douleur et la fatigue me font céder.
Quelqu'un veut s'amuser à calculer  combien d'années d'économies rigoureuses il me faudra pour  compenser cette surconsommation ???


9 stères de bois

C'est ce qu'il a fallu que je commande au total comme bois de chauffage pour cette saison, au lieu des 3 ou 4 nécessaires habituellement   Bien sûr nous avons eu un hiver particulièrement froid et gris, et  ma maison a beau être bioclimatique et bien conçue, le solaire passif sans soleil, ça marche beaucoup moins bien !
Mais le temps pourri n'explique qu'une partie de ce surplus de consommation. En vérité le manque de sommeil et  les contractions douloureuses ont généré chez moi un intense besoin chaleur. Même si à présent le redoux est là , j'ai encore besoin de venir me ressourcer devant un bon feu la nuit quand j'ai mal. Je ne chauffe plus la journée, mais dès que la nuit est tombée j'ai besoin de ma flambée. Je n'exclus d'ailleurs pas cette fois ci encore d'accoucher devant les flammes.

Bien sûr le bois est encore le moyen le moins polluant de se chauffer, mais si tout le monde consommait autant de bois que moi, il faudrait recouvrir la planète de forêts pour fournir tout le monde !!




Alors voilà, je le dis haut et fort, cette grossesse aura fait de moi un contre exemple total en matière de gestion des ressources.

Mais que Dame Nature me pardonne, plus qu' un mois de galère et je redeviendrais aussi économe que par le passé .

Si vous voulez vous donner une idée du nombre de planètes nécessaires si chacun sur terre vivait comme vous, je vous propose un petit jeu ICI .
Attention c'est tout en anglais, et comme c'est calculé à la base sur un mode vie américanisé, vous partez déja avec un handicap ! Mon conseil : choisisser plutôt l'australie, ça fait moins mal ....

Un autre logiciel de test pas mal fait, en français, est proposé sur le site de l'ADEME;  celui ci concerne l'empreinte carbone. A faire aussi c'est intéressant....

Bises à tout le monde.


Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 10:26
Avec la mère Alisabel dans le rôle de la mule ...

Fatiguée, anémiée, diminuée, en retard dans son travail, et maintenant en panne de voiture ! N'en jetez plus la coupe de la pauvre fille est pleine !!!!

Il devient de plus en plus compliqué de faire face à toutes mes tâches, sans oublier de m'occuper de biboudemars n°1, et de préserver biboudemars n°2.
J'anticipe donc d'une dizaine de jours sur mon congé maternité.

La boutique sera fermée jeudi 5  au soir. Les commandes passées d'ici là seront honorées, en principe dans les délais habituels.
Réouverture prévue en mai avec la collection de printemps.
Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 15:00
 Contrairement à ce que notre mode de vie petite maison dans la prairietesque pourrait laisser croire, nous ne vivons pas exactement à la campagne. Même si parfois on s'y croirait : le biboudemars est plus habitué aux chemins caillouteux qui bordent la rivière en bas de chez nous qu'aux sols goudronnés de la ville.
Ayant la chance d'habiter tout près donc,d'une rivière bien préservée, et d'un lac bordé de vignes, de garrigues et de bois,  nous profitons tous les jours ou presque de cet avantage.  Foin des loisirs payants ou nécessitant un voiture, jeter des cailloux dans l'eau suffit à rendre le biboudemars heureux, et sa maman aussi.

Malgré les injonctions de prudence et de repos qui me sont faites, je n'hésite jamais à retourner prendre l'air et le vert avec mon petit bout quand je me sens assez en forme pour ça. C'est à dire une ou deux fois par sem
aine, rarement plus.
Pour le super héros à chaque fois c'est la fête : il court , explore, joue avec l'eau, lance des cailloux , ramasse des petits trésors...
Et moi je refais le plein de soleil et recharge mes batteries, Je n'ai pas constaté que marcher me don
nait davantage de contractions, au contraire l'air frais aurait plutôt tendance à les calmer .

Et généralement, pendant que le biboudemars tape la causette avec les poneys, je me choisis un coin herbeux pour me poser, sachant dores et déja que je vais avoir du mal à me relever.
Puis avec toute la grâce et l'élégance dont je suis capable avec ma silhouette ventrue, je me relève avec la légereté d'un pachyderme boulimique, juste à temps pour apercevoir mon biboudemars qui se tire dans les vignes.

Parce qu'il faut bien le dire : pour un biboudemars de pas encore toizans, le sevrage de la ballade quotidienne est rude
. Avec son énergie légendaire, à peine lâché dans la nature, le voilà qui se carapatte. Et parfois pour de bon !
N'écoutant que son plaisir de courir à nouveau sous les arbres, peu importe que sa grosse mère n'arrive pas à le suivre et s'époumone à le rappeler. Certains jours l'appel est trop grand, et on touche dans ces cas là aux limites de sa bonne volonté.
Pauvre petit biboudemars privé de grand air, je ne peux vraiment pas lui en vouloir ... Il aime tellement ces promenades! Et il  est encore trop petit pour réaliser que quand il s'échappe,  son cétacé de mère fait des efforts désespérés pour le suivre avec sa lourde et douloureuse bedaine, s'inquiète, se fatigue... et souffre. Il m'a fallu 24 heures pour me remettre de notre dernière escapade.


Plus que quelques semaines et nous serons trois à nous promener sous les arbres. Enfin délestée, le nouveau bébé lové contre moi je pourrais à nouveau marcher à un rythme compatible avec les besoins du super héros. Encore 6 semaines....

D'ici là si l'une ou l'un d'entre vous se propose d'aller le promener au bord de l'eau, ce sera oui ! et avec plaisir ...



Repost 0
Published by alisabel - dans biboudavril
commenter cet article

Articles Récents